Tendances, Usages créatifs

Entre la toile et l’écran: les « pochoirs 2.0 » de Philippe Macquet

phil-macquet-art-basel-miami-2013-news-asdepixel

Le hasard d’un parcours et de rencontres m’a fait croiser la trajectoire d’un ovni de la peinture: j’ai croisé le nouvel Andy Warhol dans les bureaux d’intuitu personae, rue des arts à Lille! ça ne s’invente pas!

En me renseignant un peu plus, j’apprends que Philippe Macquet a exercé son art très jeune, dans les rues, qu’il a ensuite pensé son art avec son temps….qui est numérique!

ça donne un art actuel, international, de la peinture augmentée, des pochoirs fixés sur toile et pensés selon les écrans

street-digital-macquet-mafia-01

regardez  cette vidéo, tournée lors d’une exposition à Miami, vous y verrez l’artiste et surtout son travail, qui implique une expérience de « regardeur », les mots sont pauvres pour en décrire la richesse

L’art est ainsi, on oublie souvent son lien avec les innovations techniques et technologiques

Les impressionnistes ont pu explorer la nature grâce à l’invention de la peinture en tube qui leur a permis de peindre en extérieur!

L’art de Philippe Macquet fait une fusion entre l’esprit « street art » et la « culture numérique »; un art qui dépasse les limites de la toile et appréhende celles de l’écran

l’art visuel des « nouveaux regardeurs » qui suscite la découverte et la curiosité, normal pour de l’art me direz-vous, justement….

Ses « toiles » racontent des histoires, sauf que c’est le « regardeur » qui décide de la chronologie et découvre selon ses envies

du nouveau pop-art?

Laisser un commentaire